Michelin Campus Innovation, retour d'expérience avec les finalistes (1/2) : GAF Innovation

Retrouvez l'interview d'une des deux équipes finalistes du challenge Michelin Campus Innovation : GAF Innovation. La grande finale nationale se déroulera le samedi 21 novembre 2020.

Modifié le 09 oct 2020
Équipe finaliste Michelin Campus Innovation (4).png

MEMBRE EQUIPE :

  • Antoine Roquin (élève en mécanique avancée 1ère année)
  • François Gard (élève en mécanique avancée 3ème année pôle MMS)
  • Gauthier Thévenot (élève en mécanique avancée 1ère année)

NOM EQUIPE : GAF Innovation

THEME : Industrie 4.0 - Sujet : Chargement Déchargement 4.0

1. Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?

Nous sommes 3 élèves-ingénieurs en mécanique avancée à SIGMA Clermont. Antoine et Gauthier sont élèves ingénieurs en première année. François élève en troisième année, après avoir réalisé une année de césure à l'ESC Clermont Business School (École de commerce à Clermont-Ferrand).

​2. Pourquoi participer au challenge « Michelin Campus Innovation » ?

Le « Michelin Campus Innovation » est l'occasion de travailler sur des sujets concrets portés par une grande entreprise et d’être en compétition avec d'autres élèves. François avait déjà participé à l'édition 2018 qu’il avait beaucoup apprécié, c’est la raison pour laquelle il a voulu revivre cette expérience.

3. Pouvez-vous nous en dire plus sur le concept de votre projet ?

Notre projet s'inscrit dans le thème de l'industrie 4.0 (qui est d'ailleurs l'objet de certains cours à SIGMA Clermont) et répond à la problématique suivante : le chargement et le déchargement des camions type "porteur". Les experts Michelin attendaient de notre équipe des solutions innovantes pour rendre cette étape plus efficace et plus sûre pour les chauffeurs.

4. Quels sont les enjeux et les objectifs de votre projet ?

L'objectif de notre start-up est de proposer une solution complète pour les transporteurs en améliorant les camions et les solutions logistiques. Nous avons donc présenté lors de la phase de qualification à SIGMA Clermont trois éléments

  • une solution basée sur l'intelligence artificielle pour optimiser le trajet et l'organisation des cargaisons dans le camion.
  • un système semi-autonome (voire 100% autonome) pour charger les marchandises.
  • des équipements de sécurité améliorant la visibilité du chauffeur lors de cette étape sensible de chargement/déchargement. 

A cette étape du challenge, il s'agit de propositions réalisées dans un temps imparti. Nous aimerions retravailler nos idées et si possible les concrétiser au travers d'une maquette à l’occasion de la finale du 21 novembre, qui se déroulera sur le site de Michelin de Ladoux.

5. Comment avez-vous vécu cette expérience ?

L'expérience est un peu particulière à cause du « mode distanciel » imposé par la situation sanitaire. Nous avons travaillé sans échanger directement avec les experts Michelin et les organisateurs. Pour pallier cette distance notre équipe a fait le choix de se retrouver dans une salle de SIGMA Clermont pour se mettre dans une ambiance plus « créative »  et faciliter les échanges au sein de l'équipe tout en respectant les gestes barrières. 

Pour Antoine et Gauthier, ce défi est une excellente opportunité de se mettre rapidement dans l’état d’esprit d’une start-up et de développer son esprit d’entrepreneuriat.  Pour François, c'est l’occasion de partager son expérience à des élèves plus jeunes. Pour tous les trois, c'est un exercice très challengeant, puisqu'il faut être en mesure de proposer des solutions viables en un temps très limité.

6. Quelles sont les « compétences » (savoir être ET savoir-faire/technique) acquises lors de ce challenge que vous appliqueriez dans votre formation et en entreprise ? 

  • Il faut savoir travailler en équipe et être à l’écoute des autres membres. 
  • Il faut garder son calme et être très réactif pour gérer la pression de la première phase car nous avons eu 1  heure pour imaginer des solutions et préparer un speech efficace. 

Ce challenge ne demande pas forcement d'avoir des compétences ou connaissances particulières. Les membres du jury et les experts attentent de nous des présentations simples : il n'est donc pas question de "dimensionner" notre système ou de réaliser un business plan irréprochable. 

Les équipes du « Michelin Campus Innovation » attentent des candidats du bon sens, des solutions viables et une bonne expression orale pour vendre ses idées. À coup sûr, cela nous servira pour le reste de nos études et notre carrière professionnelle !

7. Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui souhaitent participer à ce challenge ?   
Pour nous il n'y a aucun doute à avoir : il faut participer à ce genre de challenge !  C'est une belle opportunité de développer un véritable réseau professionnel, rencontrer des experts et d'éventuels recruteurs. 

C'est aussi un excellent moyen de s'entraîner sur des problèmes concrets.

Pour réussir ce type de compétition, il faut se démarquer des autres groupes avec des solutions originales, réalisables et économiquement viables. 

Faire des présentations orales dynamiques. Nous avons donc fait le choix de nous filmer en direct devant un tableau et ne pas projeter un PowerPoint. Une présentation unique par rapport aux autres groupes.